L’Assemblée générale du Réseau d’initiatives de journalistes se tiendra le 28 janvier 2017, à partir de 9 heures au Centre national de presse Norbert Zongo

Accueil > Activités > Renforcement des capacités : Le RIJ forme des journalistes de la région du (...)

Publié le 6 janvier

Renforcement des capacités : Le RIJ forme des journalistes de la région du Sahel

Le Réseau d’Initiatives de Journalistes (RIJ) en partenariat avec le programme Gestion non violente des conflits (GENOVICO) d’EIRENE a organisé du 19 au 23 décembre 2016 à Dori une formation en techniques journalistiques au profit d’une douzaine d’hommes de médias de la région du Sahel.
Le RIJ entend à travers cette formation renforcer le professionnalisme des journalistes de la région du Sahel. En 5 jours de travaux, les participants ont eu droit entre autres à des cours théoriques et des travaux pratiques sur l’Ethique et la Déontologie, les genres courants en radio, les techniques de montage audio et la présentation du journal parlé.
Les formateurs ont également joint la pratique à la théorie afin de jauger le niveau d’acquisition des connaissances par les participants qui pour la plupart étaient à leur toute première participation à une formation en techniques journalistiques.
Ils ont identifié des sujets sur lesquels ils sont allés collecter des informations sur le terrain. Après traitement, les différents éléments ont été rassemblés pour un journal parlé enregistré à la radio Municipale de Dori avec l’assistance des formateurs Benjamin Ilboudo et Moussa Traoré.

La formation a été un cadre d’apprentissage pour les participants selon leur porte-parole, Moussa Werem de Radio Lutte contre la désertification dans le Sahel, (RLCD), de Djibo.
Chacun d’eux entend mettre les connaissances acquises en pratique pour un traitement qualitatif de l’information. Tout en remerciant le RIJ et EIRENE pour l’initiative, ils ont souhaité que des formations du genre se multiplient dans la région pour plus de professionnalisme.
A leur tour, Boureima Lankoandé et Eric Sawadogo, respectivement coordonnateur du RIJ et représentant d’EIRENE ont encouragé les participants à porter le flambeau du professionnalisme dans le Sahel.
Quant à leur doléance sur d’autres formations, ils ont rassuré que chaque fois que l’occasion se présentera ils n’hésiteront pas à s’intéresser à la région.