L’Assemblée générale du Réseau d’initiatives de journalistes se tiendra le 28 janvier 2017, à partir de 9 heures au Centre national de presse Norbert Zongo

Accueil > Activités > Activités de plaidoyer > Mission de suivi à Bobo-Dioulasso

Publié le 15 décembre 2011

Mission de suivi à Bobo-Dioulasso

Prévue pour débuter à 16h, c’est avec une trentaine de minutes que la rencontre à débuté avec neuf participants, avant que trois autres ne prennent les échanges en cours. Ce sont donc un total de treize personnes qui ont pris part à la rencontre, dont le coordonnateur de RIJ .

L’organisation

Bassératou KINDO de l’Express de Faso est celle qui a décidé d’initier la rencontre. Si au départ, elle avait voulu choisir une thématique en concertation avec les autres, ils ont finalement décidé de tabler pour cette première rencontre sur la philosophie même de se réunir régulièrement pour parler de leurs propres difficultés.

Les échanges

Après les présentations et l’introduction des échanges, la parole a été donnée au Coordonnateur du RIJ pour parler de l’expérience de Réseau à travers l’organisation des rencontres mensuelles. Ce dernier à saisi l’occasion pour dire que la création et la tenue de ce cadre de concertation est l’essence même du RIJ, qui se convainc que le partage des expériences réussies et des difficultés mutuelles sont une véritable pédagogie dans la pratique du journalisme. La création d’un espace de dialogue est aussi vectrice de solidarité confraternelle et d’union, pour faire face à certains lobbies dont les intérêts se situent dans la désunion des hommes de médias. Aussi faut-il que les uns et les autres voient l’intérêt de se réunir pour relever le défi. En cela les uns et les autres ont rassuré que s’ils avaient effectué le déplacement, c’est parce qu’ils nourrissaient des intérêts pour la tenue régulières de ce type d’échanges.

Le coordonnateur du RIJ a déploré que dans l’organisation de la rencontre, les anciens et/ou les responsables de la presse locale n’aient pas été associés. C’est pourquoi il a exhorté les organisateurs a en tenir compte pour les prochaines fois. Il faudrait que la rencontre soit perçue comme un lieu de fédération qu’un club de jeunes journalistes « dissidents ».

Après le jeu des questions/réponses les participants se sont concertés pour la tenue d’une prochaine rencontre, cette fois-ci sur une thématique qui est celle de « la perception du journaliste à Bobo-Dioulasso ». Deux volontaires se sont engagés à faire des recherches sur le sujet afin de proposer un exposé le dimanche 18 décembre 2011.
La rencontre à pris fin aux alentours de 18h30 avec des questions de divers.

Le Coordonnateur

Fabrice Yi-Bour BAZIE