L’Assemblée générale du Réseau d’initiatives de journalistes se tiendra le 28 janvier 2017, à partir de 9 heures au Centre national de presse Norbert Zongo

Accueil > Activités > Forum > Forum régional à Koudougou

Publié le 2 novembre 2011

Forum régional à Koudougou

De la cérémonie d’ouverture

Elle a été présidée par le Monsieur le secrétaire général de la région du Centre-Ouest représentant Monsieur le gouverneur de la région. Au présidium de la cérémonie, on comptait Monsieur le président du conseil régional, Monsieur le Haut-commissaire de la province du Boulkiemdé, Monsieur le maire de la commune de Koudougou, Madame la deuxième adjointe du maire, Monsieur le coordonnateur du RIJ, Monsieur le coordonnateur de la Fondation Hanns Seidel pour le Burkina Faso, et Madame la représentante de la GIZ. La cérémonie a été marquée par les allocutions des autorités, des deux partenaires techniques et financiers dont la Fondation Hans Seidel qui finance la présente activité et celle du coordonnateur du RIJ.
Les autorités

La communication

A l’issue de lé cérémonie d’ouverture, les autorités se sont retirés et ont laissé place au forum qui a réellement débuté par la communication centrale.
Elle a été donnée par Mathieu VALEA chargé de communication à la mairie de Koudougou. Il a traité du développement de la communication dans le développement à travers le cas des médias locaux de Koudougou. Il ressort de cet exposé que la ville de Koudougou et la région du Centre-Ouest regorgent de canaux de communication et d’information (radio, presse écrite, maison d’édition, agence d’information, chargés de communication AJB, RIJ…). Pour le conférencier, ces potentialités communicationnelles connaissent quelques entraves que sont :
-  l’insuffisance ou l’absence de qualification des ressources humaines (la plupart des animateurs de presse ne sont pas passés par des écoles de formation. Ils sont des amateurs du métier et non des professionnels) ;
-  le manque d’équipement causé par l’absence de ressources financières ;
-  le déficit de la communication entre responsables communaux et régionaux et les populations ;
-  l’absence de plan stratégique pour l’organisation des activités de communication ;
-  la politisation des activités de développement qui ne permet pas toujours une analyse objective des faits.

Les Débats

A la suite de cette communication, le coordonnateur du RIJ et modérateur de la rencontre, a donné la parole à l’assistance. Les premiers à intervenir étaient les autorités politiques et administratives et les organisations de la société civile. Les acteurs des médias devaient intervenir par la suite.
A la question, « Quels sont vos rapports avec les médias et quelle appréciation générale faites vous de leur travail au quotidien ? », les compliments ont eu très peu de place. Les représentantes des associations féminines, ceux de la coordination des jeunes, et les responsables administratifs ont égrené une liste de reproches à l’endroit de leurs médias locaux. Il s’agit à leurs yeux, d’un manque de professionnalisme, d’une course effrénée vers les perdiems et reportages facturés, d’une politisation des informations, d’une insuffisance de rigueur personnelle et professionnelle des journalistes,…
Acteurs de la société civile

A leur tour, les journalistes ont pris la parole pour faire cas de leur collaboration avec les autres composantes de la société et répondre aux « faits qui leur sont reprochés ». En somme pour eux, on note un difficile accès aux sources d’information, une volonté manifeste des organisateurs d’évènement de ne pas octroyer un budget à la communication, une discrimination selon les médias, la dévalorisation des médias locaux au profit des médias nationaux, une méfiance de la population, les menaces et intimidations,…. Bref, de part et d’autre, on note une insatisfaction dans la collaboration.
Si par moment, les débats étaient passionnés, le modérateur a ramené les participants à l’objectif du forum qui est d’aplanir des divergences et favoriser une meilleure collaboration et non de fragiliser davantage les acquis ou de diviser les acteurs de la région.

Les recommandations

Les échanges entre les hommes de médias et les acteurs sociaux ont abouti à des recommandations en vue de l’amélioration des relations pour une meilleure collaboration. Au titre des recommandations, on peut retenir :

1. Les responsables politiques, administratifs, religieux et les organisations de la société civile (OSC) doivent s’attacher des services de presse.

2. Il doit exister une honnêteté entre hommes de médias et organisateurs d’évènements.

3. Les médias doivent pouvoir accéder à l’information.

4. Les populations doivent s’imprégner du rôle que jouent les medias.

5. Il doit exister une collaboration et une solidarité entre les journalistes locaux (cela peut se faire par l’organisation de rencontres régulières).

6. Les responsables de médias privés doivent être plus regardants sur le traitement de leurs agents.

7. Les médias doivent convenir d’un tarif fixe pour les organisateurs d’évènement pour qu’il n’y ait plus de négociation en ce qui concerne la facturation des reportages.

8. Le journaliste doit traiter l’information avec impartialité, objectivité.

9. Les journalistes doivent tenir compte des conseils des auditeurs pour améliorer la qualité de leurs services.

10. Il est souhaitable que les medias trouvent des créneaux pour parler d’eux-mêmes afin que les populations se rassurent qu’ils ne sont pas à craindre.

11. Le journaliste doit cultiver son indépendance politique et économique.

12. Les journalistes doivent revoir leur approche auprès des autorités politiques, coutumières et religieuses.
Débat

Les Conclusions

La présente rencontre a été une tribune offerte aux acteurs du développement de la région du Centre-Ouest pour recenser les difficultés de collaboration et aplanir les divergences s’il ya lieu. Les différentes interventions lors des débats ont permis de relever plusieurs points de désaccord entre les médias et les autres acteurs locaux de la région du Centre-Ouest. Fort heureusement, il existe des objectifs et des intérêts communs : le développement de la région du Centre-Ouest et l’émergence d’un cadre de concertation entre les différents acteurs. Les participants ont donc fait des propositions qu’ils s’engagent à respecter dans la mesure du possible.
En appui à ce forum, les journalistes ont souhaité que le RIJ les accompagne pour un plaidoyer à l’égard des patrons de presse qui, pour cette occasion, n’ont pas effectué le déplacement.

Pour le RIJ
Les Rapporteurs

Victor BASSOLE
Zénabou SIMPORE

Photo de famille

Annexes

I. La mission préparatoire

Rapport de la mission préparatoire du forum de la région du Centre-Ouest
La mission préparatoire du forum de la région du centre-Ouest a eu lieu le lundi 17 octobre 2011. Hyacinthe Sanou est Osias Kiemtoré se sont rendus à Koudougou pour rencontrer les autorités politiques, administratives coutumières et religieuses ainsi que les organisations de la société civile et les médias.
Cette mission qui est arrivée à Koudougou à 10 heures a pu rencontrer les personnes suivantes :
-  Le secrétaire générale de la mairie de Koudougou
-  Le Haut Commissaire du Boulkiemdé
-  Le conseiller technique du gouverneur de la région
-  Le président du conseil régional
-  Le directeur de radio Notre Dame de la réconciliation
Contenu des rencontres
-  Présentation du RIJ et du forum régional
-  Invitation des personnes rencontrées et sollicitation de leur concours pour mobiliser les participants au forum.

Conclusions de la mission

-  Accord de principe de toutes les personnes rencontrées.
-  Une émission doit être programmée avec la radio Notre Dame de la réconciliation avant le forum.

II. La médiatisation du forum

I.1. Le communiqué radiophonique
Afin de mobiliser les acteurs de la région du Centre-Ouest lors de ce forum, un communiqué radiophonique du RIJ a été diffusé sur certaines stations de radio du mardi 19 au vendredi 21 octobre 2011. Il s’agit des radios suivantes :
- Radio Notre Dame de la réconciliation ;
- Radio Palabre ;
- Radio Evangile et Développement ;
- Radio Horizon FM.

I.2. L’émission radiophonique
Le vendredi 21 octobre, une équipe du RIJ a été reçue en émission spéciale sur Radio Notre Dame de Koudougou. Il s’agissait de présenter le forum, d’expliquer ses objectifs et d’inviter toutes les composantes de la population à effectuer le déplacement le lendemain au forum. L’émission a eu lieu de 16h30 à 17h.
*Les médias présents au forum ont réalisé des reportages radio et presse écrite.