L’Assemblée générale du Réseau d’initiatives de journalistes se tiendra le 28 janvier 2017, à partir de 9 heures au Centre national de presse Norbert Zongo

Accueil > Activités > Projet Femme > Suivi de la formation des femmes journalistes

Publié le 22 juillet 2011

Suivi de la formation des femmes journalistes

Le premier jour a été consacré à une évaluation des productions de la sortie de terrain de Kaya. En rappel, cette sortie visait à mettre en application les connaissances théoriques acquises en genres rédactionnels et en leadership
Un tour de table des participantes a donné l’occasion à chacune d’énumérer les difficultés rencontrées dans la collecte, le traitement et la publication des productions. Les participants ont apprécié à leur manière l’organisation du voyage à Kaya sans occulter les conditions de restauration pour lesquelles elles étaient sous-informées.
Les moyens matériels (les appareils photo, les appareils d’enregistrement) ont été insuffisants. Ce qui a contraint certaines reporters à se focaliser sur les mêmes sites et les mêmes personnes ressources.
Dans la rédaction des articles, certaines ont eu des difficultés dues à l’absence d’images ou de son.
Celles qui ont pu produire et diffuser ont soumis leurs productions à la critique. Les insuffisances ont été constatées au niveau de la hiérarchisation de l’information et à l’absence d’angle de traitement…
Celles qui n’ont pas pu publié leurs articles n’ont surtout pas convaincu les responsables de l’organe de presse des enjeux, du contexte de la sortie de production et des attentes de la formation axée sur le renforcement des capacités des femmes journalistes.

Les participantes ont, avec l’étape compris la démarche pour la conception d’un projet de production journalistique. Le module développé leur a permis d’appréhender toutes les précautions à prendre pour réussir dans son projet. Cela consiste d’abord à se fixer des objectifs à atteindre, ensuite d’adopter une démarche et surtout de mobiliser les moyens pour atteindre ces objectifs. Toutes les difficultés pourraient être surmontées à travers la multiplication de partenariat et le développement réseautage.

Les formateurs ont encouragé les femmes à développer le réseautage.
Le module développé s’est appesanti sur les avantages à se mettre en réseau dans la profession de journalistes. Le réseautage est un créneau de partage d’expériences, de ressources matérielles et financières. Il permet des échanges professionnels à travers des centres d’intérêts communs. En somme, c’est un moyen d’aller chercher des informations, de rencontrer des gens et de se motiver mutuellement
La présentation et la défense des projets professionnels effectuées à tour de rôle ont achevé de convaincre les participantes à être plus ambitieuses dans leurs vies professionnelles. C’est un engagement que chacune d’elle a pris avec les formateurs pour se promouvoir dans la profession de journaliste qui ne saurait être une chasse gardée des hommes.

Etre leader, c’est s’investir dans sa profession. Des conseils pratiques ont été donnés aux femmes journalistes afin qu’elles participent activement à la vie de leur média en produisant régulièrement des articles de presse.
En outre, elles doivent travailler à se rendre indispensables par l’intérêt qu’elles portent à leur profession et par leurs capacités à développer de relations professionnelles exemplaires.
Les attestations reçues à l’issue de la formation quoi que motivant devraient leur rappeler la noblesse de leur profession et surtout leur touche personnelle en tant que femme dans une société en pleine mutation à bien d’égards.