L’Assemblée générale du Réseau d’initiatives de journalistes se tiendra le 28 janvier 2017, à partir de 9 heures au Centre national de presse Norbert Zongo

Accueil > Activités > Formations > Formation en journalisme d’investigation (Module2)

Publié le 1er février 2011

Formation en journalisme d’investigation (Module2)

La cérémonie d’ouverture a eu lieu à 8h en présence de 14 participants au lieu de 20 (dont 5 participants de Ouahigouya et 5 participants de Bobo-Dioulasso), des deux formateurs Félix Koffi Amétépé et Modeste Bagnomo Nébié, de la conseillère Média du DED, Anna Groß, de la secrétaire administrative du RIJ, Fidélia Hounnou et de l’assistante technique junior du DED, Lina Brink.
Après l’accueil officiel aux environs de 8h45mn les travaux ont pu débuter, avec un rappel général sur les notions acquises au cours du premier module de formation en journalisme d’investigation. Pour intéresser les journalistes à la pratique de ce genre, la formation s’est focalisée sur le rappel des techniques d’investigation, le statut et les postures fondamentales du journaliste d’investigation
Le premier jour les participants ont eu droit à des modules sur « les vertus d’un journaliste d’investigation » et « l’investigation par hypothèse »
A la fois théorique et pratique, la session s’est orientée vers une étude de cas. Les participants ont, chacun avec une phrase, construit une histoire d’investigation.

Le deuxième jour de la formation a commencé avec un « récapitulatif de la 1ère journée ». Ensuite les participants se sont retrouvés en groupe pour travailler sur un sujet d’investigation. Il s’agissait pour eux de déconstruire un article d’investigation afin d’obtenir le projet d’investigation de l’auteur.
Le représentant de Hanns Seidel au Burkina Faso, Pascal Thiombiano qui n’a pas pu assister à la cérémonie d’ouverture a rencontré l’équipe du RIJ au moment des travaux pratiques. Au cours d’une brève entrevue de quelques minutes, Pascal Thiombiano a fait des observations sur le déroulement de la formation et l’engagement des participants. Les participants ont profité de sa présence pour poser quelques questions liées à l’organisation. Le Coordonnateur de FHS les a rassurés sur les modalités d’organisation et les a exhortés à mentionner toutes leurs préoccupations sur la fiche d’évaluation afin qu’elles soient prises en compte.
La Présentation de chaque projet était suivi par une discussion et critiques en plénière et des amendements et suggestions d’amélioration des formateurs.
La journée s’est achevée par la présentation du module sur le thème « Quel avenir pour le journalisme d’investigation ». Les formateurs ont, avant de prendre congé des participants, donné à un chacun un exercice individuel. Il s’agissait pour les participants d’élaborer leur propre projet d’investigation pour le présenter le lendemain.

Après un bref « récapitulatif de la 2ème journée », les participants ont finalisé chacun leur propre projet d’investigation basé sur les travaux de la 2ème journée en prenant en compte les améliorations et les points faibles qui étaient identifiés la veille pour mieux concrétiser leurs projets. La Présentation de chaque projet était suivi par une discussion et critiques en plénière et des amendements et suggestions d’amélioration des formateurs. Au total, 13 sujets d’investigation ont été élaborés par les participants.
La formation s’est terminée par une évaluation de la formation par les participants, la remise des attestations de formation et la cérémonie de clôture vers 13heures 30 minutes.