L’Assemblée générale du Réseau d’initiatives de journalistes se tiendra le 28 janvier 2017, à partir de 9 heures au Centre national de presse Norbert Zongo

Accueil > Activités > Rencontres mensuelles passées > Rencontre mensuelle du 29 octobre 2010

Publié le 11 novembre 2010

Rencontre mensuelle du 29 octobre 2010

Amener les journalistes à prendre conscience de leur rôle pendant toute la période de la campagne électorale, tel est l’objectif poursuivi par le RIJ en choisissant ce thème. Les différents panélistes ont chacun à leur tour expliqué aux participants, le rôle qui devrait être le leur en cette période de campagne électorale. La séance a débuté avec Juvénal Somé qui a fait une brève présentation sur la thématique. Pour lui, « le journaliste n’est pas un acteur politique ». Mme Ouédraogo Fatoumata quant à elle a exposé aux participants, les dispositions prises par le CSC afin d’assurer la régulation de la couverture médiatique. Il s’agit entre autre de la sensibilisation des principaux acteurs concernés par l’élection par la signature d’un pacte républicain de bonne conduite, de la garantie de la sécurité des journalistes, des séminaires de formation et d’information, du guide des élections et le dépliant du CSC, du recrutement, formation et déploiement d’observateurs des médias et de la production d’émissions spéciales.

Par ailleurs, Lookman Sawadogo et Idrissa Birba ont prodigué quelques conseils aux journalistes présents à la rencontre. Pour eux, le journaliste qui veut couvrir une élection doit connaître les instruments qui régissent le cadre institutionnel des élections c’est-à-dire le code électoral. Le journaliste doit cultiver l’impartialité et l’objectivité dans le traitement des informations, il doit toujours vérifier les sources d’information. Le journaliste doit conserver son autonomie sur le plan logistique, matériel et financier. Il doit suffisamment se documenter, il doit s’informer sur les programmes des candidats avant d’aller couvrir un meeting. En résumé on peut dire que le journaliste a une responsabilité vis-à-vis de la société, des candidats et de lui-même.