L’Assemblée générale du Réseau d’initiatives de journalistes se tiendra le 28 janvier 2017, à partir de 9 heures au Centre national de presse Norbert Zongo

Accueil > Activités > Voyages d’études et d’échanges > Voyage du RIJ au Bénin, Togo, Ghana

Publié le 19 juin 2008

Voyage du RIJ au Bénin, Togo, Ghana

Voyage d’Etudes et d’Échange au Bénin (Cotonou), Togo (Lomé) et Ghana (Accra et Kumasi)

Structure d’exécution : Réseau d’Initiatives des Journalistes, RIJ

Appui du Partenaire : ONATEL Burkina Faso, DED

Durée : 13 jours

Date de mise en œuvre : 16 au 28 août 2007

Date de Préparation : Mars – Août 2007

Date de fin du Projet / rapport : 15 Septembre 2007

I. Présentation du projet

Depuis plus de trois décennies, les pays de la sous région ont entamé un processus d’intégration. Sur le plan politique, économique, social, des efforts sont faits par les gouvernants pour que ce processus soit une réalité. La CEDEAO, instance sous régionale de la mise en œuvre de cette intégration travaille au quotidien pour sa consolidation.
Si cette intégration procure des motifs de satisfaction dans certains secteurs d’activités, il n’en demeure pas moins que des insuffisances subsistent dans biens d’autres secteurs.
Des actions multiformes sont posées par les politiques pour rendre réelle cette intégration, il en est de même pour les différents peuples de ces pays qui en réalité, ont toujours vécu en parfaite harmonie depuis la nuit des temps. C’est dans cette même dynamique que le Réseau Informel des Journalistes, (RIJ) entend apporter sa pierre au raffermissement du processus en cours.
Depuis sa création en 2001, le Réseau Informel des Journalistes (RIJ) s’est engagé par des actions multiformes avec l’appui du DED (Service Allemand du Développement). RIJ est un réseau ouvert à tous journalistes, indépendant et apolitique. Il offre un cadre ouvert de rencontre qui permet aux journalistes de s’exprimer et de partager leurs expériences à travers des rencontres mensuelles et des groupes thématiques de travail. Un des objectifs principaux du RIJ est la mise en valeur des journalistes, à travers par exemple l’organisation de sessions de formation technique et thématique. Un autre objectif important du RIJ est la pérennisation des acquis en matière d’amélioration des performances des journalistes.

I.1. Objectifs

a) Objectifs généraux
-  Mieux connaître les spécificités socioculturelles de chaque pays visité.
-  Renforcer l’esprit d’intégration entre les journalistes burkinabé et ceux des pays visités.
-  Connaître les réalités de travail des journalistes des pays visités.
-  Cultiver l’esprit de découverte.
-  Faire des reportages à publier/diffuser au Burkina Faso.

b) Objectifs spécifiques
-  Tisser des liens étroits avec les journalistes des pays visités.
-  Partager les expériences avec les confrères de ces pays.
-  Participer à la promotion du RIJ.
-  Faire connaître les réalités des pays visités au Burkina Faso à travers des articles de presse, des reportages radio et télé.

I.2. Justifications

Les contraintes socioéconomiques qui ne permettent pas aux journalistes d’aller à la rencontre d’autres consoeurs et confrères justifient cette démarche du RIJ d’entreprendre ce voyage dans trois pays frères de la sous région. Ce cadre permettra aux journalistes de se frotter à des réalités diverses qui ne sont pas forcément les mêmes au Burkina. Ce sera un tremplin d’échanges.
Compte tenu des similitudes de nos processus démocratiques et des expériences nouvelles en matière de journalisme à travers l’émergence d’une presse plurielle dans nos différents pays, il est important pour les hommes et femmes de médias du Burkina de s’imprégner des expériences des autres et vice versa. Dans le cas spécifique du Ghana où il y a une barrière linguistique cette étape de la visite peut contribuer à une amélioration à la connaissance de langue anglaise. La presse anglo-saxonne et francophone n’ayant pas souvent les mêmes approches, les deux dynamiques peuvent s’inter pénétrer et accoucher des résultats positifs.

II. GROUPES CIBLES

II.1. Les membres du RIJ

Le programme d’action vise avant tout, les membres du Réseau Informel des Journalistes dont les actions s’inscrivent en droite ligne dans la promotion des échanges interculturels et dans la consolidation des liens entre journalistes de la sous région.

II.2. Partenaires intermédiaires

Il s’agit des autorités en charge de l’intégration sous régionale, des responsables d’organe de presse, des partenaires techniques et financiers, des consoeurs et confrères du Bénin, du Togo et du Ghana, les diasporas burkinabè au Bénin, Togo et Ghana et dans une moindre mesure des organisations de la société civile de ces différents pays.

III. Activités

-  Rencontre de travail avec les journalistes des différents médias
-  Témoignages des journalistes
-  Discussions sur des thèmes proposés
-  Rencontres avec des organisations de la société civile
-  Rencontre avec des autorités de ministères

IV. Résultats attendus

La constitution d’une banque de données sur l’actualité sociale, politique, économique et culturelle ainsi que sur les communautés burkinabè installées dans les pays visités à travers le concours des journalistes de ces pays. (Images, repères historiques, chiffres…).
La mise sur pied d’un répertoire de journalistes des pays visités et qui pourra servir de carnet d’adresses.
Renforcer des liens personnels et professionnels entre les journalistes
Production et publication d’articles de presse à l’issue du voyage.
Des partenariats entre médias et entre journalistes à travers des productions journalistiques.

Visite au Daily Graphic
Radio de l’université de Cotonou
International Press Center d’Accra
International Press Center d’Accra
Visite à Happy FM et Sunday Wolrd
Visite de la radio Happy FM et du journal Sunday World a Accra, le 23 Aout 2007