L’Assemblée générale du Réseau d’initiatives de journalistes se tiendra le 28 janvier 2017, à partir de 9 heures au Centre national de presse Norbert Zongo

Accueil > Activités > Voyages d’études et d’échanges > Voyage du RIJ à Abidjan

Publié le 19 juin 2008

Voyage du RIJ à Abidjan

Voyage d’Etudes et d’Echanges du RIJ à Abijan, Côte d’Ivoire

Structure d’exécution : Réseau d’Initiatoves des Journalistes (RIJ)

Appui du Partenaire : Goethe Institut, Air Burkina, ONATEL, DED

Durée : 9 jours

Date de mise en œuvre : 9 au 19 mars 2008

Date de Préparation : Janvier – mars 2008

I. Présentation du projet
Les médias ne peuvent pas rester neutres face aux enjeux de la paix. Cette affirmation est le principe de base à l’exigence du journalisme pour la paix entre les peuples et entre les nations. C’est au nom du même principe que plusieurs ONG oeuvrent ici et là pour essayer d’atténuer les haines dans les pays qui sont ou ont été le théâtre de violences et de conflits.
Le processus de paix que vit la Cote d’Ivoire a été enclenché grâce aux accords de Ouagadougou signés le 4 mars 2007 à Ouagadougou au Burkina Faso, sous la médiation du président burkinabè Blaise Compaoré. Ces accords se veulent une réelle chance offerte aux protagonistes de la crise ivoirienne pour définitivement un terme au différend qui les opposent depuis septembre 2002. Le retour à la paix et la réconciliation entre les fils et filles de la Côte d’Ivoire permettent également aux nombreux Burkinabè résidant dans ce pays frère depuis plusieurs décennies de retrouver la quiétude, la sécurité pour eux eux-mêmes pour leurs biens.
C’est une préoccupation hautement noble que d’outiller les journalistes du Burkina et de la Côte d’Ivoire pour qu’ils mettent leurs plumes, leurs micros et leurs caméras au service d’une paix durable, d’une cohabitation pacifique entre les populations.
C’est pour consolider l’action des journalistes à travers la promotion de la paix et de l’intégration que le Réseau informel des journalistes du Burkinabè (RIJ) initié en 2001 par le Service allemand de développement (DED) soutient un voyage d’études en Côte d’Ivoire en partenariat avec l’Institut allemand Goethe d’Abidjan.
Comme ce voyage coïncidera avec le premier anniversaire des Accords de Ouagadougou, c’est opportunément que les journalistes burkinabè saisiront l’occasion de cet anniversaire pour prendre, sur le terrain ivoirien, le pouls du processus de paix enclenché grâce auxdits accords.

II. Objectifs
Le voyage se fixe pour objectifs de :

• renforcer des liens confraternels entre les journalistes ivoiriens et burkinabè,

• appréhender les réalités du processus de paix et de réconciliation,

• s’imprégner des réalités du travail des journalistes ivoiriens en matière de la promotion de la paix,

• réaliser des reportages de presse, des reportages radio et télé,

• faire la promotion de notre réseau, le RIJ.

III. Justifications
L’organisation du voyage s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’article 1 d’une convention de collaboration entre le Réseau Informel des Journalistes (RIJ), le Service Allemand de Développement (DED) et l’Institut Goethe à Abidjan. En rappel, les termes de la Convention « tirent leur fondement d’une compréhension commune de la part de l’Institut Goethe, du RIJ et du DED en ce qui concerne l’importance de la promotion des médias au Burkina Faso » (Voir annexes).

Cette convention donne l’opportunité aux journalistes burkinabè notamment ceux membres du RIJ de participer à une formation sur le journalisme pour la paix organisée par l’Institut Goethe du 10 au 19 mars 2007 à Abidjan en République de Côte d’Ivoire.
La présence donc du RIJ sera une occasion pour appréhender, c’est-à-dire, comprendre, voir, discuter directement du processus de paix avec certains acteurs.

Par exemple, ce voyage sera une opportunité de faire des reportages sur la manière dont les Burkinabè et les autres communautés étrangères vivent le processus de retour de la paix en Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, il permettra aux membres du RIJ d’échanger avec leurs confrères et consoeurs ivoiriens.

IV. GROUPES CIBLES

Ce sont le RIJ et tous les partenaires qui s’engagent à ce que le voyage soit une réalité et un franc succès.

IV.1. Les membres du RIJ

Les participants à ce voyage d’étude et d’échange sont principalement les membres du Réseau informel des Journalistes.

IV.2. Partenaires intermédiaires

Les principaux partenaires ciblés dans l’organisation et le déroulement du voyage sont le Ministères des affaires étrangères et de la coopération régionale du Burkina Faso. Cette institution nous permettra de prendre attache avec les autres structures impliquées dans le processus de pays en Côte d’Ivoire notamment le Représentant spécial du facilitateur de l’Accord de Ouaga et l’ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire.

Outre celles-ci, nous contacterons l’ambassade de Côte d’Ivoire au Burkina pour qu’elle appuie notre initiative auprès des autorités ivoiriennes.

La réalisation de ce voyage implique également les responsables d’organes de presse du Burkina et de la Côte d’Ivoire d’autant plus que les liens seront tissés entre leurs journalistes.

V. Activités

-  Participation à la formation,
-  Rencontre de travail avec les journalistes des différents médias,
-  Rencontres avec des autorités politiques, coutumiers et des organisations de la société civile ivoirienne,
-  Rencontres avec la diaspora Burkinabè en Côte d’Ivoire,
-  Activités récréatives.

IV. Résultats attendus

Les résultats palpables de ce voyage se verront à travers la production et la publication d’articles dans les différents médias ayant pris part au voyage. Ce voyage, à travers la formation offerte par l’institut Goethe et l’appréhension du processus de paix, renforcera les capacités des journalistes en matière de traitement de l’information sur la paix.
Ainsi, nous pourrons établir un répertoire de journalistes spécialisés en matière de paix concernant les deux pays que sont le BurKina et la Côte d’Ivoire. Plus humainement, ce voyage renforcera les liens personnels et professionnels entre les journalistes des deux pays.

Au Goethe Institut
Formation avec les journalistes ivoiriens
Emission Iroko

Interveiw avec le représentant du facilitateur