L’Assemblée générale du Réseau d’initiatives de journalistes se tiendra le 28 janvier 2017, à partir de 9 heures au Centre national de presse Norbert Zongo

Accueil > Activités > Voyages d’études et d’échanges > Voyage du RIJ au Mali

Publié le 11 décembre 2009

Voyage du RIJ au Mali

A Ségou où la délégation est restée du 03 au 06 octobre, elle a mis à profit son séjour pour visiter des sites touristiques et rencontrer des structures locales.

Rencontre avec les ressortissants Burkinabè de la région de Ségou à Kolongo dans le cercle de Macina : la 4e région du Mali est réputée pour la forte présence de nos compatriotes, qui sont aujourd’hui intégrés à la population malienne. Convoyés sur place depuis l’époque coloniale, ils ont contribué à la mise en valeur des zones d’exploitation agricole de l’Office du Niger. Aujourd’hui, beaucoup ont la nationalité malienne et y occupent des postes de responsabilité : le maire adjoint de la commune de Kolongo par exemple est un Burkinabè, du nom de Mohamed Mady OUEDRAOGO.

Visite du Pont de Markala : de retour de Kolongo, les journalistes ont fait une halte à Markala pour une visite de son emblématique pont. Un ouvrage titanesque de 816 m, qui traverse le fleuve Niger. Beaucoup de Burkinabè qui ont travaillé comme ouvriers sur son chantier de 1934 à 1947, y ont perdu la vie. Un écriteau à l’entame du pont le dédie à tous ceux qui ont perdu la vie lors de sa construction.

Visite du Village de Kalabougou : Le village de Kalabougou est situé à environ 7 kilomètres de Ségou et ont y accède par pirogue. C’est dont par ce moyen de transport que les journalistes ont traversé le fleuve pour la visite du village touristique. De la simple terre à la poterie elle-même, les différentes étapes de la fabrication des objets ont été expliquées à la délégation, accompagnée par un guide touristique.

Rencontre avec les responsables du Programme d’Appui aux Collectivités Décentralisées (PACT) : Le PACT est un projet du Service Allemand de Développement, pour accompagner les collectivités de la Région de Ségou dans leur quête de développement.

Avant de prendre la route pour Bamako le 06 octobre, les journalistes du RIJ ont eu une rencontre avec leurs confrères de la ville de Ségou : Ségou se caractérise par une faiblesse de titres (un seul journal édité par un enseignant passionné de l’information) et une demi douzaine de radios avec des agents pour la plupart formés sur le tas. Les conditions de travail ne sont pas différentes de celles des confrères du Burkina Faso.

Du 06 au 10 octobre, la délégation a séjourné à Bamako avant de quitter la capitale malienne au petit matin du 11 octobre 2009. Les journalistes ont mis à profit ces 5 jours pour effectuer le maximum de rencontre et de visites :

-  A la Famille Niaré, fondatrice de la ville de Bamako : les journalistes y ont été accueillis comme chez eux. Cela tient compte du fait que les doyens se sont rejoui du fait que des Burkinabè s’intéressent à l’histoire de leur pays. Pour la circonstance, anciens et griots ont été mobilisés pour s’entretenir avec les membres de la délégation. Les deux parties se sont séparées au terme d’un repas « familial ».

-  A son Excellence Mohamed Sané TOPAN, ambassadeur du Burkina Faso au Mali : il était du devoir de la délégation de tenir informée la représentation diplômatique de notre pays à Bamako, de la présence des journalistes sur le sol malien. Ce que l’ambassadeur a positivement apprécié en nous recevant à deux reprises. D’abord pour une prise de contact et ensuite pour un entretien suivi de la mise en place du démembrement de la CENI, dans la perspective du vote des Burkinabè de l’étranger.

-  Rencontre avec le monde des médias : C’était l’un des objectifs fondamentaux de ce voyage d’échanges et d’étude au Mali. Pour prendre la mesure du fonctionnement des médias dans ce pays frère, la délégation du RIJ a visité la Maison de la Presse, l’Agence Malienne de Presse (AMAP) qui abrite le siège quotidien d’Etat « L’Essor » et les locaux de Africable ainsi que ceux de la radio FM privée « Kledu ». Les journalistes ont pu également rencontrer le Secrétaire Général du ministère malien de la Communication et le Directeur Général de l’ORTM. 

-  Rencontre avec les acteurs culturels : le Mali est un pays réputé pour sa musique qui déborde les frontières. Au cours de ce voyage, les journalistes se sont fait le devoir de s’entretenir avec certaines figures importantes de cette musique, notamment le doyen Idrissa SOUMAORO, la cantatrice Marie Mar et l’artiste chanteuse et animatrice de l’émission « Mini stars » sur Africable Astan KIDA.

-  Visite du Grand Marché de Bamako : à l’image de plusieurs autres capitales de la sous-région, le secteur informel est très développé au Mali. Pour prendre sa mesure, la délégation a effectue une visite au Grand Marché de Bamako.

-  Rencontres individuelles pour des reportages spécifiques : au-delà de ces différentes rencontres et visites groupées, chaque membre de la délégation avait la possibilité de prendre des rendez-vous pour la réalisation d’un travail spécifique. C’est ainsi par exemple qu’un journaliste a pu rencontre le 1er adjoint au maire du district de Bamako, pour une interview sur la coopération décentralisée entre les villes de Ouagadougou et de Bamako.

De retour à Ouagadougou, le travail s’est poursuivi pour les membres du RIJ qui ont pris part à ce voyage. Chacun dans son organe de presse respectif avait le devoir d’écrire des articles ou réaliser des reportages et des émissions sur la sortie. C’est ainsi que chacun à son niveau s’est mis au travail, tout en n’omettant pas de citer à chaque diffusion ou publication, les partenaires qui ont soutenu le réseau dans ce projet. (Cf. copies des articles, reportages et émissions radios).

Ces différentes productions des participants au voyage, témoignent qu’au-delà des aspects touristiques, c’est aussi et surtout les exercices à la production de reportages et à l’écriture d’articles de presse qui sont mis en avant. Cela permet aux organes d’améliorer et de diversifier l’offre à leurs lecteurs et auditeurs, et aux journalistes de renforcer leurs capacités rédactionnelles.

Après Bamako, les esprits sont à la préparation de la prochaine sortie. Des propositions sont faites dans le sens du Sénégal (Dakar) ou du Nigeria (Abuja, Lagos). Le Réseau d’Initiatives de Journalistes (RIJ) espère pouvoir compter toujours sur votre accompagnement, mais aussi sur celui d’autres partenaires qui accepteront de lui faire confiance.