L’Assemblée générale du Réseau d’initiatives de journalistes se tiendra le 28 janvier 2017, à partir de 9 heures au Centre national de presse Norbert Zongo

Accueil > Activités > Formations > Une mission du RIJ à Kaya pour évaluer les besoins en formation des (...)

Publié le 13 août 2009

Une mission du RIJ à Kaya pour évaluer les besoins en formation des journalistes et animateurs locaux

Cette rencontre qui s’est déroulée dans les locaux de la radio OR FM « Horizon FM Kaya », a permis aux deux parties d’échanger pendant 2h30 sur les conditions de travail et les expériences professionnelle des journalistes et animateurs des 4 radios de Kaya à savoir Radio Manegda, Radio OR FM, Radio Kaya FM et Radio Notre Dame de Kaya. Les échanges ont commencé avec la présentation des participants à la rencontre.

Mr WILI a pris la parole au nom de ces collègues pour remercier le RIJ pour son initiative. Tour à tour, les représentants des 4 radios locales ont chacun présenté sa stations et exprimé ses besoins en matière de formation. Des propos des uns et des autres, il ressort que la formation demeure une préoccupation quotidienne au regard du fait que tous sont venus dans le domaine du journalisme et l’animation radio sans une formation classique. Leur besoin en formation, se situe au niveau de la recherche, de la collette, du traitement et la diffusion de l’information. Ils ont également exprimé le désir d’obtenir des formations en techniques rédactionnelles et montage des reportages et magazines radio qu’ils produisent.

Modeste Nébié en prenant la parole à louer leur courage tout en les exhortant, à plus travail de proximité pour se reprocher d’avantage de leur auditoire mais aussi en leur donnant l’assurance que le RIJ à travers ces membres travaillera à trouver des modules de formation adaptés à leur besoin.

Somaila Rabo lui, leur a demandé d’exploiter les domaines que leurs collègues n’abordent pas dans leur ligne éditoriale et qui pourront contribuer au développement socio-économique de Kaya, pour ne pas se retrouver à faire la même chose.

Quant à Aleksandra elle a estimé qu’il serait intéressant d’élaborer des modules de formation en radio et en télévision pour permettre aux collègues de Kaya d’être opérationnels dans ces domaines.
Pour Sylvestre Ilboudo, le RIJ ne les oubliera pas dans ces différentes sessions de formation et ils devront davantage se former, pour pouvoir répondre aux exigences du métier de journalistes. Ce voyage à Kaya s’est terminé par une visite au marché de Kaya.